#PORTRAIT – Etienne, professeur consom’activiste

1- Qui es-tu? Quel est ton parcours?

Je m’appelle Etienne, j’ai 41 ans, deux enfants et je suis professeur de Physique Chimie dans un lycée à Roubaix. J’ai fait une école d’ingénieur en Physique et travaillé chez Total pendant 2 ans. Mon travail consistait à faire gagner encore plus d’argent à un groupe qui en gagnait déjà beaucoup et cela ne correspondait pas à mes valeurs. J’assistais à des réunions où tout était fait pour contourner les lois de protection de l’environnement.
Je suis musicien et j’avais envie d’avoir un peu plus de temps pour moi. J’ai pris la décision de me reconvertir dans l’éducation. En tant que prof, on est un peu son propre patron, on a sa propre autonomie. Cela me va bien. Ce n’est pas évident tous les jours car tu es un peu livré à toi-même mais c’est enrichissant. Régulièrement, je croise un ancien élève qui se souvient de mes cours et qui est fier de son parcours depuis son passage dans ma classe.
En lien avec la pédagogie, j’essaie de sensibiliser aussi mon entourage à l’engagement politique, qui est pour moi essentiel pour changer les choses. Il faut être vigilant et questionner ce que l’on voit dans les médias. Je ne peux pas vivre heureux dans un océan de malheur et suis contre le néolibéralisme. C’est dans mon éducation, mon ADN. J’ai eu des parents militants d’extrême gauche. J’ai besoin de m’engager.
Dans mon quotidien, j’essaie de changer les choses à mon niveau. En militant, en éduquant les nouvelles générations, en consommant mieux. J’ai changé de banque, j’investis dans une entreprise d’auto-partage, je choisis des producteurs locaux pour favoriser l’économie réelle…

2- Quel est ton rapport à la mode éthique?

C’est plus facile de consommer éthique au niveau alimentaire. Cela reste compliqué de trouver des vêtements éthiques car rien n’est encore fait pour nous proposer facilement cette alternative. Je suis toujours vigilant, notamment sur le Made In France qui n’est pas nécessairement gage d’éthique. Pour moi c’est la dimension sociale de la mode qui m’importe le plus et le modèle économique.
Les vêtements d’occasion, c’est un bon système. Notamment pour mes enfants qui grandissent beaucoup et très vite.
La qualité est également importante pour moi. Je suis prêt à mettre plus cher pour garder un vêtement plus longtemps.

3- Quelle est pour toi la chaussure idéale? Qui te convient le mieux?

C’est une chaussure à la fois sportive et habillée! Des baskets Smart Casual en d’autres termes. Je ne suis pas les tendances, j’aime bien me simplifier la vie avec un modèle qui marche pour tout. Je n’aime pas me poser la question le matin “qu’est ce que dois porter aujourd’hui?”.

4- Quelles chaussures éthiques as-tu dans tes placards?

A une époque, je mettais beaucoup de chaussures de la marque La Botte Gardiane pour favoriser une marque française et faire perdurer un savoir-faire. Je portais également des Veja, marque que j’avais découvert à la télé et qui m’avait séduit par son aspect éthique tout au long de la chaine de production. Mais j’ai été un peu déçu par la durabilité de la chaussure.

Du coup, je suis passé chez Faguo récemment. J’ai été dans la boutique de la marque dans le Vieux Lille où j’ai été très bien conseillé. J’ai le pied gauche assez fort et c’est toujours compliqué pour moi de trouver chaussure à mon pied. J’ai acheté deux paires d’un coup! Elles sont vraiment confortables et correspondent vraiment à mon style. J’aime aussi la petite pointe d’originalité avec le bouton sur le côté.

 

IMG_5098.JPG

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: